Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de randosaintcome.com

Le blog de randosaintcome.com

Blog de randonnée pédestre de Saint Côme d'Olt - Aveyron.

une explication très intéressante pour "la légende de la croix du pendu"

merci à toutes les personnes, férues d'histoire et de notre patrimoine, qui contribuent à mieux nous faire connaitre ces lieux que nous arpentons, découvrons et redécouvrons, au fil de nos randonnées

 Marie-Louise  me demandait des renseignements sur la Croix "des Pendus".

 Raymonde racontait ce que Espinasse lui avait expliqué et qui, selon elle, contredit ce que j'ai trouvé dans tous les documents. Il lui dit que la croix des Pendus n'est pas là mais à Bessuejouls, qu'il y a une fosse commune où étaient ensevelis les Pendus dépendus...

L'existence de ce tombeau est fort plausible, étant donné que la Seigneurerie de
Bessuéjouls était très puissante et que , comme le Château de Calmont, ils devaient assurer la sécurité des voyageurs, le long de cette grande voie de passage qu'est la Vallée du Lot. Pour ce faire , ils avaient investi des points hauts de surveillance, comme le puech de Calmont ou
celui du Briffoul. Ces sommets étaient, déjà, des postes de guêt à l'époque des Romains. Lorsque, vers l'an Mil, ces voies sont empruntées par les Pélerins de St Jacques ou de Rome, l'Eglise catholique impose aux Seigneurs d'assurer la protection des gens, des religieux et des
biens de l'Eglise. Cela fait partie des devoirs des Chevaliers.

Donc, comme les chemins de St Jacques suivent de près ou de plus loin , le tracé des voies romaines, établies 5 siècles plus tôt, il n'est pas étonnant que, le long des chemins de pélerinage, nous ayons des croix plantées sur les points hauts .

Elles rappelaient les injonctions religieuses" tu ne tueras point,etc...". Près d'elles où à leur place se trouvaient des potences auxquelles on pendait les voleurs et brigands et dont la dépouille, ainsi exposée,devait, théoriquement, dissuader les futurs détrousseurs des voyageurs. N'oublions pas, de plus, que dans le secteur, se trouvent l'Eglise de St Pierre, les Prieurés de Cohulet et de Trédou. L'endroit s'appelle, aussi, selon la tradition orale du coin, "Pic de Justice". Ce qui résume tout.
Pour finir, pour moi, les deux explications se complètent mais ne s'opposent pas.

Amicalement.
Eliane

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

carnus 10/02/2017 18:27

Croix érigée sur le pic de la justice, lieu sur lequel étaient plantées. des" fourches "auxquelles on pendait les condamnés judiciaires.
Est-ce une légende ou un triste fait historique?

Marie.Louise 11/02/2017 13:57

Voici la version de trois Bessuéjoulais.
Cette croix a été érigée là car c'est un point culminant de la commune qui domine les villages alentours ,Espalion, la vallée du Lot....
C'est la croix de Racaube, nom du plateau au.dessus.
Il n'y jamais eu d'exécution à cet endroit. La pendaison des condamnés se faisait plus
loin sur le chemin de St Jacques de Compostelle ou il ne reste aucune trace .Surtout, ne jamais parler de croix de la justice ou des pendus à certains voisins qui entretiennent cette croix ,mais faites le détour , le point de vue vous récompensera !

Josy 10/02/2017 20:24

Est ce que tu parles de cette croix précisément ?