Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de randosaintcome.com

Le blog de randosaintcome.com

Blog de randonnée pédestre de Saint Côme d'Olt - Aveyron.

une randonneuse du VAR réagit à un article sur le séjour aux ANGLES : la bande (le groupe) de MATHIEU

Je suis une randonneuse du Var et je sui allée avec mon club "Chemin Faisant à Callian" aux Angles. J'ai eu, comme vous,  Mathieu comme guide. Il nous a récité par cœur votre petit texte sur "la petite Hortensia".
Je trouve ce texte super et je ne manque pas de surprendre mes amis et amies en le lisant.  Mathieu m'avait permis de le photographier. Je suis par ailleurs adhérente  à un club de botanique et j'ai d'autant plus apprécié ce joli texte sur les fleurs. Je le réciterai lors de notre prochaine réunion de rentrée.
Félicitations aux personnes qui l'ont écrit.
Cordialement.
Monique
voici l'adresse de notre site:
http://chemin-faisant.e-monsite.com/
Il n'y a pas de photos des Angles car nous n'avons pas encore vu le web master, il ne participait pas au séjour.

une randonneuse du VAR réagit à un article sur le séjour aux ANGLES : la bande (le groupe) de  MATHIEU
une randonneuse du VAR réagit à un article sur le séjour aux ANGLES : la bande (le groupe) de  MATHIEU
un groupe qui a le look flashy

un groupe qui a le look flashy

un guide qui fait partager sa passion de la montagne, des plantes, des mots et qui nous raconte de belles histoires

un guide qui fait partager sa passion de la montagne, des plantes, des mots et qui nous raconte de belles histoires

Une histoire de fleurs

La petite Hortensia était rose de confusion à la pensée d’annoncer à sa sœur Véronique et à son Glaïeul Marguerite qu’elle s’était fait mettre Jacinthe par le gros Bégonia.

Ca c’était passé simplement dans les Fougères ; le Bégonia lui murmura : "Oh mon Hortensia, allons voir si la Rose qui ce matin avait éclose …etc…. ».

Vous devinez la suite ; il la câlina, la camélia, l’étendit sur l’herbe tendre où il la baratina : « allons, mon Hortensia, tu n’auras Pois de senteur », si bien qu’elle ne Renoncula pas. Et Lys, Volubilis, Sagittaire, Glycine sur le Pavot et sur le Lilas, il la Pétunia.

« Passiflore, Passiflore » cria Hortensia, "tu me Violettes ». Ce n’était pourtant pas une Angélique, notre Hortensia, il y a belle lurette qu’elle avait perdu son tussilage.

Quelques temps après, elle  eut des Colchiques hépatiques : « Senesson que des maux passagers" pensa Hortensia. Mais, elle devint Grassette, Rhododendron. Pas de doute, elle était bien Jacinthe.

Consciente de sa faute et rouge comme une pivoine, elle alla se confesser auprès de Pregolia. Il lisait son bréviaire sous le grand Magnolia

« Oh Pregolia, je suis Jacinthe ! »

« Comment ça Hortensia, tu as Fuchsia ?? »

« Oui Pregolia, il m’a bien eue le Bégonia ! c’est un chaud Lupin ! »

« Ego te absolvo, sed nec Pecorecum Geranium Bégonarium. Azalée en paix, mon enfant, mais pour ta pénitence tu réciteras 10 Asters

Notre Hortensia mit au monde une grosse FLEUR  aux mille couleurs que l’on prénomma FLORALIE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie Claude 30/06/2019 14:11

Ah le langage des pleurs en prose !

Annick 30/06/2019 01:04

Randonneurs, poètes, peintres ou aquarellistes : quelle belle brochette ...